Aller au contenu. | Aller à la navigation

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Dimitri FOURNY

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    André ANTOINE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Marie-Dominique SIMONET

     

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Véronique Salvi

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Josy ARENS

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Isabelle STOMMEN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Pascal BAURAIN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Benoit DREZE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    François DESQUESNES

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Isabelle MOINNET-JOIRET

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Véronique WAROUX

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Mathilde VANDORPE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Clotilde LEAL LOPEZ

Vous êtes ici : Accueil Presse Communiqués SNCB : Dimitri Fourny dénonce le gel de la modernisation de l’axe Namur-Luxembourg

SNCB : Dimitri Fourny dénonce le gel de la modernisation de l’axe Namur-Luxembourg

Communiqué de presse du 6 janvier 2015 - Dimitri FOURNY

En 2015, la SNCB devra économiser 170 millions d’euros. S’il est spécifié que ces économies ne devront pas affecter les investissements en matière de sécurité, elles gèleraient cependant d’autres projets tels que le RER vers Ottignies ou la modernisation de l’axe Namur-Luxembourg (lignes 161-162). Extrêmement attentif à ce dossier, Dimitri FOURNY s’est une nouvelle fois adressé au Ministre PREVOT, dont les compétences comprennent les aspects wallons des plans d’investissements de la SCNB.

 
Le chef de groupe cdH a rappelé l’importance cruciale que représente cet axe pour les habitants des provinces de Namur et du Luxembourg, qui attendent légitimement sa modernisation. « Il figure depuis de nombreuses années comme un chantier prioritaire pour la Wallonie et on nous annonce sa modernisation pour 2025 !  Ce report sempiternel est inadmissible » a déclaré Dimitri FOURNY. L’heure est évidemment aux économies, et le Député a marqué sa compréhension à ce sujet. Mais « nous pensons qu’il est injuste de faire porter les économies en question sur cet axe. J’y intègre évidemment le RER vers Ottignies, qui est un maillon », a-t-il ajouté. Pour le Député, les zones rurales ne doivent pas payer le prix des économies de la SNCB.
 
La Ministre PREVOT s’est joint à Dimitri FOURNY pour exprimer son inquiétude face aux mesures décidées par Infrabel : « je crains que la Wallonie fasse les frais d’une politique aveugle et insensée de la part du secteur ferroviaire. C’est dramatique ». Dimitri FOURNY a également ajouté que le nouveau plan de transports de la SNCB induit la suppression de nombreux trains, principalement dans les petites gares. Sensible à cette problématique, Maxime PREVOT a adressé à Jo CORNU un courrier de quatre pages reprenant ses griefs et inquiétudes à ce sujet. « Au jour d’aujourd’hui, je n’ai toujours pas la capacité d’être serein sur ce que nous aurons en 2015 l’opportunité de voir réaliser sur le sol wallon à l’initiative d’Infrabel » a déclaré le Ministre.
 
Pour rappel, il y a quelques mois, Dimitri FOURNY s’inquiétait au sein du Parlement wallon du projet de la SNCF de privilégier une liaison TGV entre Bruxelles, Strasbourg et la Suisse via Lille, contournant ainsi l’axe Namur-Luxembourg. Conscient de l’importance du rail pour le développement économique de la Wallonie, le Ministre PREVOT espère que des concertations entre entités fédérées et fédéral pourront être organisées rapidement afin d’assurer les priorités du Gouvernement wallon : continuer à desservir les zones rurales, accélérer les travaux du RER, achever les travaux de l’axe Bruxelles-Luxembourg, et aller de l’avant dans la réalisation des investissements ferroviaires en Wallonie. 
Actions sur le document