Aller au contenu. | Aller à la navigation

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Dimitri FOURNY

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    André ANTOINE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Marie-Dominique SIMONET

     

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Véronique Salvi

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Josy ARENS

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Isabelle STOMMEN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Pascal BAURAIN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Benoit DREZE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    François DESQUESNES

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Isabelle MOINNET-JOIRET

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Véronique WAROUX

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Mathilde VANDORPE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Clotilde LEAL LOPEZ

Vous êtes ici : Accueil Presse Communiqués Soutien au développement des monnaies locales : le cdH insiste sur la nécessité d’entendre les acteurs du secteur avant de lui appliquer un cadre légal

Soutien au développement des monnaies locales : le cdH insiste sur la nécessité d’entendre les acteurs du secteur avant de lui appliquer un cadre légal

Communiqué de presse du 16 mai 2017 - Isabelle STOMMEN et Marie-Dominique SIMONET

Ce jour, en Commission de l’Economie, Isabelle STOMMEN et Marie-Dominique SIMONET ont défendu le développement des monnaies locales en insistant sur la nécessité d’entendre les acteurs avant de lui appliquer un cadre légal. L’objectif est d’assurer davantage de soutien à l’économie locale et aux commerçants de proximité.

Les monnaies locales complémentaires (MLC) fleurissent un peu partout en Belgique et ailleurs. Citons notamment le Valeureux à Liège, le Ropi à Mons, la Minuto à Braine le Comte, le Torekes à Gand et le Lumsou à Namur dont le lancement officiel est prévu demain.

Si ces monnaies locales permettent de lutter contre la financiarisation de l’économie, leur développement implique inévitablement de légiférer en la matière.

Actuellement, les monnaies locales se calquent, à défaut, sur le cadre légal associé aux « bons de soutien à l’économie locale », au même titre que les bons de réduction émis par les grandes surfaces. Pourtant des différences fondamentales existent entre les deux. Les bons de réduction des grandes surfaces relèvent généralement du marketing et ne respectent pas nécessairement les valeurs du commerce local. Les monnaies locales sont quant à elles créées par des citoyens qui s’associent pour soutenir l’économie locale.

En ce qui concerne le commerçant, il comptabilise les monnaies locales comme des chèques-repas. Or, les chèques-repas bénéficient de déductions fiscales. Le cdH se pose dès lors la question de l’intérêt sociétal de permettre des déductions fiscales qui incitent à acheter des biens dans des grandes surfaces. Pourquoi ne pas envisager un tel cadre fiscal favorable pour les monnaies locales, ce qui inciterait les consommateurs à privilégier les circuits courts et donc les produits wallons ?

L’objectif du cdH n’est surtout pas d’enfermer les monnaies locales dans un cadre inflexible, mais de soutenir véritablement les producteurs locaux et leur liberté d’agir ainsi que de garantir leur mode de gouvernance citoyenne. Il s’agit également de réfléchir à la suppression de divers freins légaux qui pourraient ralentir leur développement.

A la demande du cdH, des auditions auront prochainement lieu au Parlement de Wallonie en concertation rapprochée avec les experts et acteurs de terrain afin de réfléchir à tous les enjeux qu’implique le développement des monnaies locales.

Les députés humanistes seront très engagés dans ces débats et mettront tout en œuvre pour aboutir à un texte préservant le caractère citoyen des monnaies locales.

Dans le contexte de crise agricole que nous connaissons aujourd’hui, il est essentiel pour le cdH de valoriser les circuits courts et de soutenir les produits issus de notre agriculture, gage de qualité et de savoir-faire. Ce sont, entre autres, des enjeux auxquels les monnaies locales pourraient apporter des éléments de réponse.

 

  

Contact Presse : Sarah PIERRE – +32 (0) 474 68 37 29 – sarah.pierre@lecdh-pw.be

 

 

 

 

Actions sur le document