Aller au contenu. | Aller à la navigation

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Dimitri FOURNY

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    André ANTOINE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Marie-Dominique SIMONET

     

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Véronique Salvi

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Josy ARENS

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Isabelle STOMMEN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Pascal BAURAIN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Benoit DREZE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    François DESQUESNES

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Isabelle MOINNET-JOIRET

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Véronique WAROUX

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Mathilde VANDORPE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Clotilde LEAL LOPEZ

Vous êtes ici : Accueil Presse Communiqués Stop à l'élevage des animaux à fourrure !

Stop à l'élevage des animaux à fourrure !

Communiqué de presse du 10 novembre 2014 - DESQUESNES, FOURNY, SCHYNS, VANDORPE, MOUCHERON et SALVI

Alors qu’un projet d’élevage de visons a été introduit par un agriculteur de Bleid (Virton) il y a quelques mois, six Députés cdH ont déposé, le mercredi 22 octobre, une proposition de décret visant à interdire l’élevage d’animaux à fourrure en Wallonie. Elle a été examinée ce lundi 10 novembre lors de la commission du Ministre DI ANTONIO.

En déposant cette proposition, les Députés DESQUESNES, FOURNY, SCHYNS, VANDORPE, MOUCHERON et SALVI réaffirment la position du cdH selon laquelle la détention et l’abattage d’animaux dans le but d’utiliser leur fourrure est inacceptable sur le plan éthique.

En effet, outre la mise à mort, les conditions de détention des animaux sont loin d’être satisfaisantes et ont de graves conséquences sur leur comportement. En Belgique, certains spécimens de visons – les seuls animaux élevés pour leur fourrure – présentent des traces d’automutilation due au stress de leur détention.

Selon les Députés cdH signataires de la proposition, l’impact environnemental de la production de fourrure doit également être pris en compte. Ce secteur d’activité, extrêmement polluant, représente la plus haute empreinte écologique dans le secteur du textile.

Ensuite, le cdH souligne le retard de la Belgique en matière de législation relative au bien-être des animaux à fourrure. D’autres pays ont déjà adopté des législations interdisant l’élevage d’animaux uniquement ou principalement pour la production de leur fourrure. On peut citer entre autres la Suisse en 1981, le Royaume-Uni en 2000 et la Croatie en 2007.

En outre, suite à un sondage exécuté par Ipsos Social Research Institute, il apparait que 86% des Belges interrogés sont favorables à l’interdiction de l’élevage des animaux pour leur fourrure. L’adoption d’une telle législation répond donc à un souhait de la majorité de la population.

Cette démarche pour le bien-être des animaux s’inscrit dans la continuité de la proposition de loi qui avait été déposée en 2012 par le cdH à la Chambre et des actions du Ministre Di Antonio, dont les Députés Wallons soutiennent l’initiative ministérielle sur le même sujet. En effet, Carlo Di Antonio a déposé le 23 octobre un projet de décret au Gouvernement Wallon visant à interdire l’élevage des animaux pour leur fourrure. Le degré d’une civilisation se mesure – aussi – aux attentions qu’elle porte à ses animaux, qu’ils soient domestiques, d’élevage ou de la vie sauvage. Osons le paradoxe : le bien-être animal est une question d’humanité.

Actions sur le document