Aller au contenu. | Aller à la navigation

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Dimitri FOURNY

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    André ANTOINE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Marie-Dominique SIMONET

     

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Véronique Salvi

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Josy ARENS

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Isabelle STOMMEN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Pascal BAURAIN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Benoit DREZE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    François DESQUESNES

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Isabelle MOINNET-JOIRET

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Véronique WAROUX

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Mathilde VANDORPE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Clotilde LEAL LOPEZ

Vous êtes ici : Accueil Presse Communiqués Un cadre légal pour le "logement kangourou"

Un cadre légal pour le "logement kangourou"

Communiqué de presse du 26 octobre 2015 - Dimitri FOURNY, Clotilde LEAL LOPEZ, Josy ARENS

Ce mardi, la députée cdH Clotilde LEAL LOPEZ a défendu une proposition de résolution cosignée par Dimitri FOURNY et Josy ARENS visant à permettre le maintien à domicile des seniors par le développement du « logement kangourou » en Wallonie.

L’allongement de la vie engendre de nombreux défis. D’après les prévisions statistiques, dès 2030, les seniors représenteront plus de 22% de la population belge. Afin de leur permettre de vieillir dans un cadre de vie humain, rassurant et de qualité, le cdH a entamé une importante réflexion à ce sujet.

Clotilde LEAL LOPEZ a défendu une proposition de résolution visant à encadrer légalement l’habitat dit « kangourou ». Le principe du « logement kangourou » est simple : une personne âgée, disposant d’un grand logement, partage son habitation avec un jeune, un couple ou une famille. Deux espaces de vies indépendants sont ainsi créés au sein d’une même habitation. Des auditions auront lieu dans les prochaines semaines.

Ce type de logement intergénérationnel offre de nombreux avantages : lutte contre le sentiment d’isolement, entraide, rentrée financière pour le senior et loyer modéré pour les jeunes… 

Deux obstacles à ce type d’habitat sont pourtant à prendre en compte : 

- le statut de « cohabitant » qui engendrerait une baisse des revenus de remplacement ou d’intégration ;

- les travaux d’aménagement nécessaires qui peuvent être soumis à un permis d’urbanisme.

C’est pourquoi les députés cdH souhaitent que les adaptations nécessaires à la vie en communauté soient prises en considération dans la réforme du Code du développement territorial. Ils préconisent une procédure simplifiée de délivrance de permis d’urbanisme et une facilitation de  la subdivision du logement. De plus, des mesures devraient être adoptées afin que la majoration du revenu cadastral n’ait pas lieu et que le statut des habitants du bien ne soit pas modifié.
 

Dimitri FOURNY, Clotilde LEAL LOPEZ et Josy ARENS proposent aussi de créer un label spécifique pour ce type d’habitation sous la dénomination de « logement kangourou ». Cette labellisation permettrait d’exercer un contrôle sur les projets afin de vérifier qu’ils sont bien en conformité avec la philosophie du logement « kangourou ». Elle serait également de nature à rassurer les pouvoirs publics et permettrait d’éviter les dérives.

Pour les députés cdH, l’habitat dit « kangourou » apporte une piste de solution au manque de logements appropriés aux personnes âgées et au manque de place au sein des maisons de repos tout en assurant une solidarité intergénérationnelle en Wallonie.

 
Actions sur le document