Aller au contenu. | Aller à la navigation

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Dimitri FOURNY

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    André ANTOINE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Marie-Dominique SIMONET

     

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Véronique Salvi

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Josy ARENS

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Maxime PRÉVOT

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Pascal BAURAIN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Benoit DREZE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    François DESQUESNES

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Isabelle MOINNET-JOIRET

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Véronique WAROUX

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Mathilde VANDORPE

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Isabelle STOMMEN

Vous êtes ici : Accueil Presse Communiqués Unanimité sur la proposition de Véronique WAROUX pour prévenir les impacts des perturbateurs endocriniens sur la santé et l’environnement

Unanimité sur la proposition de Véronique WAROUX pour prévenir les impacts des perturbateurs endocriniens sur la santé et l’environnement

Communiqué de presse du 7 mai 2018 - Véronique WAROUX

Véronique WAROUX, Députée et Sénatrice cdH, se réjouit que sa résolution concernant les perturbateurs endocriniens ait enfin pu être votée à l'unanimité en Commission de l'Environnement au Parlement de Wallonie. Ce texte a été cosigné avec le MR, le PS et ECOLO.
 

Véronique WAROUX, Députée et Sénatrice cdH, se réjouit que sa résolution concernant les perturbateurs endocriniens ait enfin pu être votée à l'unanimité en Commission de l'Environnement du Ministre Carlo Di Antonio au Parlement de Wallonie. Ce texte a été cosigné avec le MR, le PS et ECOLO.

Cette résolution wallonne s'inscrit dans le prolongement des travaux du Sénat, auxquels Véronique WAROUX a largement contribué, qui ont abouti à un rapport d’information concernant la nécessaire collaboration entre l'autorité fédérale, les Communautés et les Régions en ce qui concerne la prévention et l'élimination de perturbateurs endocriniens présents dans les produits de consommation, en vue de promouvoir la santé publique.

De plus en plus de données montrent que les perturbateurs endocriniens, omniprésents dans notre environnement (pesticides, plastiques, cosmétiques, produits d’entretien, …), sont à l’origine de maladies et troubles hormonaux : infertilité, cancers d’origine hormonale, obésité, ... mais aussi baisse général du QI, hyperactivité, voire autisme.

La résolution votée à l'initiative de la Députée humaniste vise notamment à :
  •  encourager la création d’un groupe international de scientifiques indépendants à l’instar du GIEC  en matière climatique, qui puisse fournir une information objective en la matière et qui puisse également assurer la coordination de la recherche au niveau international ;
  • élaborer un plan d’action national sur les perturbateurs endocriniens, en concertation avec les scientifiques, les entreprises et la société civile ;
  • mettre en place une signalétique spécifique des produits contenants des perturbateurs endocriniens ;
  • sensibiliser les publics vulnérables (enfants, adolescents ainsi que leurs parents et femmes enceintes);
  • informer les personnes présentant un risque d’exposition en raison de leur profession (soins de santé, agriculture, construction, …) ou lieu de vie ;
  • interdire le bisphénol, les propylparabènes, butylparabènes et phtalates dans tous les contenants alimentaires, jouets et produits de soins, ou du moins à ceux destinés aux jeunes enfants de 0 à 3 ans, et interdire le bisphénol S dans les tickets de caisse thermosensibles ;
  • réaliser un programme de bio monitoring humain wallon, afin d’évaluer le degré d’exposition à des substances nocives et leurs effets et de disposer de données sur le long terme ;
  • établir à court terme des zones tampons suffisantes sans pesticides le long des cours d’eau, des zones habitées et des réseaux destinés à recueillir l’eau de pluie, ainsi que dans le voisinage des écoles, des homes, des crèches et d’autres endroits où des enfants sont accueillis ;
  • introduire des critères relatifs à l’« Environnement-Santé » dans les cahiers des charges des marchés publics ;
  • examiner, dans le secteur de l'économie circulaire, comment éviter que des perturbateurs endocriniens présents dans des produits destinés au recyclage soient remis en circulation et se retrouvent à nouveau dans l'environnement.
 
Pour Véronique WAROUX, il est urgent de mettre en œuvre les mesures identifiées à tous les niveaux de pouvoir dans cette résolution, ce qui permettra de préserver considérablement la santé de tous les citoyens afin d’enrayer ce fléau sanitaire et de réduire par conséquent les coûts sanitaires estimés attribuables aux perturbateurs endocriniens à l’échelle de l’Union européenne s’élevant à 157 milliards € par an.
Actions sur le document