Aller au contenu. | Aller à la navigation

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Dimitri FOURNY

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    André ANTOINE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Marie-Dominique SIMONET

     

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Véronique Salvi

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Josy ARENS

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Maxime PRÉVOT

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Pascal BAURAIN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Benoit DREZE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    François DESQUESNES

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Isabelle MOINNET-JOIRET

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Véronique WAROUX

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Mathilde VANDORPE

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Isabelle STOMMEN

Vous êtes ici : Accueil Presse Communiqués Une reconnaissance officielle des structures d’hébergement pour les personnes en difficultés prolongées

Une reconnaissance officielle des structures d’hébergement pour les personnes en difficultés prolongées

Communiqué de presse du 4 avril 2018 - Benoît DRÈZE

Le décret visant à insérer dans le Code wallon de l’action sociale et de la santé des dispositions relatives à l’hébergement collectif des personnes connaissant des difficultés prolongées déposé par les Député(e)s cdH Benoît DRÈZE, Véronique SALVI et Mathilde VANDORPE a été voté ce mercredi 28 mars en séance plénière du Parlement de Wallonie. 

 

Celui-ci fait suite à un constat : environ 3.000 personnes sont accueillies dans une cinquantaine de structures d’hébergement non-agréées, des SHNA, parfois désignées sous le terme de « maisons pirates ». Elles ne sont pas illégales mais ne répondent à aucun cadre légal spécifique. Les personnes qui y sont hébergées sont majeures et présentent souvent des problèmes physiques, psychiques, sociaux ou encore une déficience intellectuelle.

 

Ces établissements ont une réelle utilité mais les autorités communales et régionales ont constaté que certains présentaient des lacunes sur le plan de la salubrité, de l’hygiène, de la sécurité et de l’accompagnement des personnes qui y sont hébergées.

 

L’objectif de ce décret est d’assurer que toutes les structures visant à héberger des personnes de façon collective puissent garantir la sécurité et le confort des résidents, ainsi qu’un accompagnement personnalisé. Ce nouveau cadre vise clairement à améliorer la qualité de vie des personnes qui y résident. Il permettra également aux structures existantes ou à venir d’obtenir une reconnaissance officielle en échange d’une amélioration de leur dispositif dans l’intérêt des personnes accueillies.

 

Une réglementation en la matière s’avère donc nécessaire, d’autant plus que les personnes qui bénéficient de leurs services connaissent déjà des difficultés multiples qui les rendent vulnérables. Plusieurs établissements ont par ailleurs manifesté leur souhait d’être reconnus.

 

À Liège, un règlement communal avait été adopté à l’initiative de Benoit DRÈZE, alors échevin des Services sociaux. Les cinq SHNA liégeoises avaient été reconnues : la Villa Blanche, l’Eau vive, le Bien-être, les Blés d’or et un nouveau service de l’hôpital psychiatrique Notre-Dame des Anges.

 

Ce décret vise donc à permettre aux établissements existants d’obtenir une reconnaissance officielle à condition d’offrir aux résidents un hébergement de qualité et à interdire tous les établissements d’hébergement non reconnus ou non agréés.

 

Actions sur le document